Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Joseph des Nations
Menu

La feuille paroissiale

La feuille d'information hebdomadaire

Feuille paroissiale du 22 Avril 2018

4ème dimanche de Pâques - Année B

L'éditorial

L’art de vivre le temps pascal


Chers amis, cette année j’ai une marotte : le temps pascal dure 50 jours, ce qui renvoie les 40 jours du carême sur la 2ème marche du podium. Or que faisons-nous pendant ce temps pascal ? J’ai parfois l’impression qu’à part manger des chocolats durant la première semaine, nous ne savons pas toujours développer l’art de vivre avec Jésus ressuscité. Or le temps pascal est fait pour vivifier notre foi et notre joie. Alors marchons à l’école de Pâques !


Tout commence par savourer ce qui s’est passé. Un peu comme après une grande fête familiale (un mariage, un baptême), on reste à savourer l’évènement : tante machine était là, et puis la nièce bidule m’a raconté que … etc. Pendant 50 jours, les chrétiens doivent rester sur une pensée : tu étais mort et tu es ressuscité ! Imaginer le phénomène, visualiser les apparitions, revoir le contraste entre la passion et la résurrection. “Tu étais mort, tu es vivant !”


Ensuite, il faut répondre à cet évènement. Terminé le carême où l’on définit des efforts à l’avance. Là, il faut répondre spontanément à la libération de Pâques, à l’exultation et à la croissance du Royaume. La première attitude sera celle de l’action de grâce. “Jésus, puisque tu es ressuscité, je te parle, je te remercie, je reçois ta présence, et je me laisse aller à l’exultation en quittant mes habitudes un peu trop mesurées”. La soirée de louange du 11 avril a été un moment extraordinaire d’effusion de joie pascale. La multiplication des prières spontanées adressées à Jésus au cours de la journée va dans le même sens.


La deuxième attitude sera celle de la profusion. Voyez comment le soleil si merveilleux de cette semaine a tout d’un coup remonté notre moral, et donné envie d’entreprendre des choses ! De même la libération de Pâques nous amène à partager cette joie spontanément : une phrase gentille de réconciliation, un cadeau ou un don (des chocolats !), des manifestations de joie…


Enfin, l’ouverture de nos esprits à la venue de l’Esprit-Saint est primordiale. C’est lui qui nous vivifie. Bonne suite du temps pascal à tous !


P. Bernard Maës

Suite de la feuille paroissiale

 

Pour télécharger la feuille paroissiale, cliquer ici